www.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.fr
logo
Le droit de l'Océan Indien
en un clic!

Evènements

Les sources juridiques de la départementalisation ultra-marine

par Olivier Dupéré, éd. Institut universitaire Varenne, collection « Kultura », 2017, préface de Ferdinand Mélin-Soucramanien.

 

Soixante-dix ans après la départementalisation outre-mer (1946-2016), notre collègue Olivier Dupéré présente les sources juridiques de cette évolution institutionnelle majeure, marquante pour tous les territoires français, sources juridiques marquées, selon lui, par leur pluralité. Son ouvrage est l’occasion de s’interroger sur les différentes raisons (historiques, politiques, techniques…) qui y ont mené et cela, assurément, intéressera au plus près les passionnés d’histoire des institutions, des collectivités territoriales et tous ceux qui cherchent à mieux comprendre l’évolution des outre-mer français. Le passage sémantique du singulier au pluriel donne d’ailleurs aujourd’hui le ton du rapport complexe entre unité et diversité qui s’est instauré entre l’hexagone et ses contrées lointaines. C’est d’ailleurs autour de ce rapport que s’articule la pensée de l’auteur qui s’inscrit, plus généralement, dans une réflexion autour de l’égalité outre-mer, de l’identité, de l’unité (ou pas ?) dans la République.

 

L’auteur retrace également minutieusement la genèse des textes de 1946 ayant conduit à la départementalisation des « quatre vieilles » (la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, La Réunion), évolution inscrite ensuite dans la Constitution du 27 octobre 1946. C’est là un véritable « travail de bénédictin », comme le souligne Ferdinand Mélin-Soucramanien, dans sa préface. Et pour partager le bureau de l’auteur, à la faculté de droit et d’économie de l’université de la Réunion, nous le confirmons : Olivier Dupéré travaille comme un bénédictin, en silence, à la main et en toutes petites pattes de mouche… 

Élise RALSER